086_Lucie_Simon_press.jpg

Christian Gattinoni, Le Centquatre

JEUNE CREATION

EXHIBITION CATALOGUE, NOVEMBER 2013
Le Centquatre Paris, France


Paysages intimes et portraits en suspens convoquent la mémoire des derniers moments d'une proche de l'un des deux artistes.
En ayant fait le choix d'une création partagée dans sa conception comme dans sa finalisation Lucie de Barbuat et Simon Brodbeck appartiennent à cette generation de jeunes créateurs qui tentent d'amorcer en photographie, images vidéo ou installation une dimension poetique. Celle-ci se construit en ensembles complexes qui se jouent de la perception tout en la mettant en crise. 
Si leur monographie est titrée Vertiges du quotidien, c'est que les situations solitaires qu'ils approchent, les effets atmosphériques avec lesquels ils les traitent laissent les êtres comme les situations dans un suspens qui interroge nos appréhensions des réalités. C'est moins un sentiment de malaise qui s'en dégage qu'une mélancolie active. Dans des séries telles Silent world ou Earth vision de larges plans généraux cadrent des paysages urbains ou pseudo naturels, souvent saisis dans les éclairages nocturnes où un personnage solitaire se trouve le seul point de repère vivant dans son errance existentielle. 

C'est avec Scenes of life que les deux artistes commencent à s'approcher de leurs sujets, souvent dans des vues plongeantes qui en font des sortes de spécimens d'un laboratoire de l'intimité. Les installations de Living images constituent une sorte de compromis entre ces deux esthétiques. Des portraits manifestent une réelle empathie pour la personne proche d'une des deux artistes, tandis que des vues plus générales apportent des compléments atmosphériques à ces ambiances de fin de vie.

Christian Gattinoni.